Chapitre 1

11 - Interview : Dr_Folaweb

DR_folaweb

Depuis plus de 4 ans maintenant, Dr_Folaweb publie sur Webcomics la bd Deo Ignito. Bien que Webcomics.fr ne fonctionne pas sur un principe Twitter de “followers” on peut constater que Deo Ignito reste un webco connu hors des frontières de son hébergeur, et suivi par des adeptes qui régulièrement viennent laisser leur commentaire lorsque la nouvelle page vient à paraître. Mais Deo Ingito est aussi le premier webco servant de façade à Webcomics.fr car son créateur, avec JIF et JMG, est à l'origine à cette plateforme de plus en plus célèbre.

Je remercie Dr_Folaweb d'avoir pris un peu de temps pour répondre à mes questions, et j'espère que cette interview vous éclairera sur ses travaux et la BD numérique.

  • Quand t'es-tu dis que tu voulais être dessinateur BD ?

Le premier souvenir que j'ai d'avoir pensé à la bd comme métier remonte à peu près à mes 10 ans.

  • Ton nom d'auteur est une référence à Stanley Kubrick. Tu es fan ?

C'est une affaire de circonstances. Alors que j'étudiais à St-Luc Bruxelles, nous voyions au cours de “scénario” le cinéma de Kubrick. Mes camarades ont vu quelque ressemblance entre le personnage du Dr. Folamour et moi, et il a suffit que je sois passionné de web (qui commençait seulement à devenir grand public) pour que Folamour se transforme en Folaweb. Quand j'ai ouvert un compte sur hotmail, j'ai choisi ce pseudo (d'où le _ qui fait partie du pseudo), et il est resté depuis. C'est du moins ainsi que je pense que cela s'est passé. J'ai vu les principaux films de Kubrick, mais je suis surtout fan de 2001, qui a marqué mon enfance.

filles dr_folaweb

  • Auteur-pilote de Webcomics, disait à ton propos Julien Fargas dans une interview, tu scénarises, dessines et colorises Deo Ignito depuis janvier 2007. Peux-tu nous décrire ta bande dessinée ?

Au départ j'avais un projet de science-fiction, que je destinais à la publication en ligne. Je n'étais pas satisfait de la qualité des quelques planches que j'avais alors produit. J'ai mis le projet de côté et ai préparé Deo Ignito à la place, que je pensais faire comme un exercice préparatoire: ce webcomic serait l'occasion de me faire la main sur un projet à long terme, d'apprendre à scénariser, à développer des personnages, à raconter, à dessiner aussi,… bref, me confronter aux nécessités d'un récit par la pratique.

Concernant le choix du thème, j'avais envie de dessiner des démons et de les montrer sous un autre jour. J'ai fabriqué un enfer sur mesure pour les héberger. La bd consiste pour l'instant essentiellement en une présentation de cet univers, à travers les yeux du personnage principal, qui est baladé d'un bout à l'autre de celui-ci.

deo ignito

  • L'intrigue, voir les intrigues, prennent plus d'épaisseur au fur et à mesure qu'avance le récit. Je n'imagine pas la fin de Deo Ignito avant plusieurs années, non ?

En effet. Même s'il ne se passe pas grand chose, comme on me l'a souvent fait remarquer, beaucoup de chemin a déjà été parcouru. Les pièces sont sur l'échiquier, elles vont pouvoir bouger. Mais c'est sûr, je dois encore apprendre à synthétiser :) Si je fais ça, que j'apprends à produire plus régulièrement, à prendre de l'avance sur les planches pour respecter un rythme de publication, il ne devrait plus y en avoir que pour deux ou trois ans, peut-être.

  • L'avis des lecteurs, par leurs commentaires, influe-t-il sur le cours de l'histoire, ou sur ta façon de dessiner ?

Sur le cours de l'histoire, parfois oui: quand on me fait remarquer un élément que j'ai introduit dans le récit et que j'ai oublié en cours de route, ou quand on propose ou qu'on me fait remarquer quelque chose qui vaut la peine d'être développé,…

Sur ma façon de dessiner, peut-être pas. Il me semble que je reçoit peu de remarques concernant autre chose que des détails: tel personnage qui semble disparaître, tel autre qui a la même pose d'une case à l'autre, un détail qui manque tel des doigts,… Si ces éléments gênent, je tiens compte des remarques et parfois je corrige la planche. Sur le dessin lui-même, ou la technique, ce sont parfois des encouragements suite à un changement, ou au contraire des “c'était mieux avant”. Ceux-là ne m'influencent guère, même si parfois je fais des erreurs et qu'ils m'aident à les détecter.

  • Dernièrement, Deo Ignito est sorti du web pour devenir une version papier chez Thebookedition. Pourquoi ce choix ?

Deo ignito est d'abord destiné à être diffusé sur le web, à être affiché sur écran. Ainsi, la taille de la fonte, par exemple, est choisie pour la lisibilité des caractères sur un écran. De là découle la taille des textes pour chaque bulle. Le produit fini est la page de 600×847 pixels. La version imprimée est seulement un produit dérivé. D'accord, par habitude sans doute, ou manque de recul, j'ai gardé le format vertical des planches, qui n'est pas a priori adapté à l'affichage sur écran: il présente un inconvénient qui est de devoir faire défiler la page. Mais dès le chapitre 3, et jusqu'à un peu avant la fin du chapitre 5, j'ai affiché des doubles-pages pour justifier ce défilement. Je préfère maintenant éviter le plus possible le défilement, mais j'hésite à basculer au format horizontal, à cause sans doute du poids qu'à ce premier (et bientôt deuxième) livre imprimé. Comme une lectrice me l'a très justement fait remarquer: si je suis fidèle à mon idée que Deo Ignito est un lieu d'expérimentations, et que la bd témoigne de ces expérimentations, ce changement assez radical (comme d'autres, par exemple: la mise au net qui cesse d'être faite à l'encre) a tout à fait sa place.

Rétrospectivement, je dirais que c'est pour expérimenter (bien plus que pour les ventes, en tout cas) que j'ai crée cette version papier de mon webcomic. Bien que pour une part, c'est sans doute aussi que je n'ai pas renoncé complètement à concevoir la bd hors de sa forme de livre de papier. L'impression sous forme de livre change la façon dont est lue l'histoire. Le rythme est différent, l'attente entre chaque planche inexistante. L'absence des commentaires, les couleurs moins vivantes, sont d'autres éléments qui jouent sur la perception de l'œuvre. Pour moi, le livre est un produit moins intéressant.

Les deux supports ne sont pas incompatibles. Le passage du papier au numérique pose problème, je pense, parce que les planches papiers n'ont pas été conçues pour un affichage basse-résolution sur un petit écran. La plupart des les soucis d'adaptation du papier au numérique découlent sans doute de là: on essaye de conserver la qualité dans un appareil qui ne peut la rendre que par morceau. Il faut alors zoomer, ou lire case par case, se prendre la tête sur la navigation au sein des planches, de l'album,… En y réfléchissant en amont, je pense qu'il est possible de produire des produits hybrides. Quand nous avons ouvert ce partenariat avec TheBookEdition, nous avons dû choisir un nombre limités de formats pour la collection "webcomics". Nous les avons choisis pour permettre une double exploitation des planches: sur écran et sur papier. Que les pages affichées sur le web soient sous forme de planches verticales, horizontales, ou de strips, il y a moyen de les recombiner pour une impression papier, sans devoir passer par des bricolages comme du recadrage, du remontage,… Je pense que cela peut marcher dans ce sens.

deo ignito livre

  • Tu es également coloriste. Sur quoi travailles-tu ? Bande dessinée ? Illustration ?

Bandes dessinées. J'ai mis en couleurs des albums pour les Humanoïdes Associés et Dargaud. Les références des albums et quelques pages de leur mise en couleur sont à voir ici: http://www.drfolaweb.net/

  • Tu es à l'origine de la création de Webcomics (qui entame cette année sa cinquième année d'existence, ). Comment ça s'est passé ?

Ce n'est pas tout à fait exact: je suis à l'origine de la discussion qui a vu naître l'idée de Webcomics.fr (ici: http://www.bdamateur.com/forum2/viewtopic.php?id=4065) :) C'est egg, je pense, qui le premier parle de créer un service d'hébergement. Et Il ne faudrait pas non plus diminuer le mérite de JiF et JMG :) Ce sont eux qui ont fourni le plus d'efforts pour concrétiser la chose.

Tout part de la constatation que le webcomic anglo-saxo est beaucoup plus établi sur le web (certains rares auteurs en vivent même alors) que ne l'est la bd francophone. La forme émergente de bd en ligne en France est le blog-bd, qui ne présente malheureusement pas des outils de navigation adéquats pour les œuvres de fictions à long terme: lecture anté-chronologique, navigation par calendrier, n'ont pas de sens. Si en tant qu'auteur nous voulons pouvoir investir cet espace de publication, il nous faut des outils adéquats, et faire savoir aux lecteurs que nous existons.

  • Rétrospectivement, si on observe la multiplication des blogs BD et des sites d'auteurs proposant des supports numériques aux lecteurs depuis quelques années, on peut dire que Webcomics était une idée novatrice pour la Francophonie. Comment imagines-tu le futur de la BD numérique ?

Il ne suffit pas d'avoir une idée novatrice, malheureusement. J'ose espérer que Webcomics.fr, en offrant un espace d'expression dédié, contribue à l'intérêt des auteurs et des lecteurs pour la bd numérique. Concernant la bd numérique, on va encore patauger quelques années. Je ne lis pas beaucoup de bien de l'attitude des éditeurs traditionnels vis-à-vis du numérique. Et c'est sans doute normal: leur domaine, celui dans lequel ils excellent, c'est avant tout le monde du papier. L'exploration vient principalement d'ailleurs, de nouveaux intervenants ou d'auteurs eux-même,… Mais je ne doute pas que des solutions, quelles qu'elles soient, vont se mettre en place petit à petit.

deo ignito

  • Où en es-tu dans la création du jeu de cartes Deo Ignito ?

Toujours à peaufiner les règles, à modifier les cartes. Il me reste aussi à redessiner la plupart des personnages, à faire des essais couleurs avant de démarcher des éditeurs. Et s'il ne convainc pas, à finir la réalisation, trouver un imprimeur et sans doute lancer une souscription.

Merci Dr_Folaweb !

Son site web : http://www.drfolaweb.net/

Les dessins présentés sur cette page sont la propriété de Dr_Folaweb, qu'on se le dise.

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

11 commentaires

Belzaran a dit :

Interview très intéressante !

29 avril 2011

nicocotier a dit :

Interview très intéressante. Ça fait plaisir d'en savoir un peu plus sur Dr_Folaweb !

29 avril 2011

Jakemanga a dit :

Interview intéressante.

Petite faute de frappe par contre ici:

et j'espère que cette interview vont éclairera sur ses travaux et la BD numérique.

à moins que je me trompe…

29 avril 2011

Akame a dit :

vous éclairera ou vont éclairer

Parenthèse faite, très intéressante cette interview :)

29 avril 2011

Cyborg-07 a dit :

Merci pour les coquilles. C'est rectifié !

29 avril 2011

Un visiteur (dural) a dit :

Et si on permettait de noter les webcos pour permettre le tri selon la note en plus de celui selon l'âge de parution ? Ça permettrait d'éviter que de vieille bds mais bonnes soient reléguées dans les oubliettes !

29 avril 2011

Crazy_Cat a dit :

Théoriquement si elles sont moins bonne elle seront pas plus noté et vont pareil finir aux oubliettes nah? ( ou j'ai pas pigé le principe )

4 mai 2011

Un visiteur (dural) a dit :

Si on a deux systèmes de notation indépendants, et deux tris indépendants, alors dans celui selon la date de parution, on a les bonnes et les mauvaises, mais les récentes seulement, et dans celui selon la note, on a les bonnes seulement, indépendamment de leur date de parution.

11 mai 2011

Akame a dit :

Perceval, sors de ce corps =D

11 mai 2011

Un visiteur (angel1) a dit :

Regards! I enjoy it. This is really interesting, You're a very skilled blogger. I have joined your rss feed and look forward to seeking more of your excellent post My web page :: http://www.onlinecigarettestoreus.com/

16 janv. 2015

Un visiteur (CarlosLale) a dit :

With thanks. I enjoy this. This is really interesting, You are a very skilled blogger. I've joined your rss feed and look forward to seeking more of your excellent post Here is my website: http://www.onlinecigarettestoreus.com/

29 janv. 2015

Poster un commentaire :